Comparatif : Quel brûleur éthanol choisir ?

Quoi de plus agréable qu’un coin feu dans votre salon pour créer une atmosphère chaleureuse ?

Avec un brûleur éthanol à encastrer dans un meuble ou dans tout autre objet design, vous aurez la possibilité de créer votre design personnalisé !

Nous vous montrons dans cet article comment choisir votre brûleur éthanol correctement.

Qu’est-ce qu’un brûleur éthanol?

C’est un dispositif que l’on peut inclure dans une cheminée éthanol, existante ou ancienne, qui contient un réservoir dans lequel on peut mettre de l‘éthanol.

Cet insert modulable génère des flammes comme une cheminée traditionnelle.

Principe de fonctionnement

Pour le remplissage du brûleur, c’est très simple, il suffit d’utiliser un entonnoir et de verser doucement l’éthanol dans le réservoir. Il est même possible d’utiliser une pompe de remplissage électrique pour ceux qui le peuvent.

Attention : il faut respecter l’indication max” sur le réservoir du brûleur, qui indique la quantité maximale à ne pas dépasser lors du remplissage.

S’agissant de l’allumage, il faut faire attention car l’éthanol reste tout de même assez volatil, il y a donc des chances que des vapeurs inflammables et invisibles soient présentes au-dessus du brûleur. Au contact d’une étincelle, elles pourraient s’allumer, et ainsi provoquer des brûlures si l’on n’est pas précautionneux.

La solution pour éviter cela est d’utiliser une allumette de sécurité par exemple, ou un briquet type barbecue.

Ces outils sont assez longs, ce qui permet d’avoir nos mains à bonne distance de la zone qui est censée s’enflammer. D’autre part, il faut éviter de remplir un brûleur à chaud, ou lorsque la flamme est encore allumée. Laisser refroidir l’appareil avant tout rechargement (15-20 min).

bruleurethanol

Les brûleurs possèdent généralement une trappe mobile qui peut se fermer, cela permet d’éteindre la flamme à tout moment. En effet, le fait de fermer la trappe prive la flamme d’oxygène, ce qui lui permet donc de s’éteindre.

Cependant, il est conseillé de laisser le brûleur s’éteindre naturellement pour éviter certains dangers avec le combustible. Il vaut mieux avoir votre réservoir vide quand le brûleur est inutilisé au cas où il se renverserait. De plus, on évite le gaspillage, car de l’éthanol laissé dans le réservoir risquerait de s’évaporer.

Installation et entretien

Pour installer le brûleur, il faut trouver un endroit stable, et éviter les emplacements où il y a beaucoup de passage. Effectivement, si vous mettez votre brûleur près d’un escalier, ou près d’une table basse, cela pourrait être dangereux, car l’appareil contient un combustible hautement inflammable.

bruleur flamme

Sans oublier que renverser de l’éthanol peut faire apparaître des tâches de gras, difficiles à nettoyer. Évitez donc les pentes, les creux, choisissez un endroit plat, sans trop de courants d’air, car un peu trop de vent pourrait faire de trop grosses flammes.

L’entretien est assez simple et rapide. Il suffit d’acheter un produit légèrement abrasif spécial inox. On doit le laisser sécher et ensuite lustrer la surface pour que le nettoyage soit bien fait. Important, il faut veiller à ne pas polluer le réservoir en y mettant ce produit.

Attention : n’utilisez pas de solvant pour le nettoyage.

Ne vous inquiétez pas si après quelques mois d’utilisation, la teinte de l’inox devient marron/cuivre, et que la surface du brûleur se patine un peu, c’est lié à l’usure et c’est tout à fait normal.

Avantages du brûleur éthanol

Premièrement, le brûleur utilise un combustible écologique, biodégradable : le bioéthanol.

Pour les personnes préoccupées par le sort de la planète, c’est un avantage considérable. Ce biocarburant est fait par fermentation du saccharose de la betterave par exemple ou par hydrolyse enzymatique de l’amidon des céréales.

champs

Deuxièmement, le fait que le brûleur soit modulable est primordiale. En effet, de nombreux modèles de cheminées éthanol ont des brûleurs inclus. On pourra donc remplacer un vieux brûleur usé, cassé par un neuf que l’on mettra dans notre cheminée.

On pourra aussi concevoir un contenant personnalisé design et moderne et mettre à l’intérieur un brûleur afin de transformer notre contenant en cheminée avec des flammes réelles.

De plus, on peut trouver des modèles avec des puissances différentes. Il faudra choisir son appareil en fonction de la taille de la pièce dans laquelle on compte le mettre. Il faut consulter les documents indiquant le nombre de kilowatts en fonction de la superficie de la pièce.

Inconvénients du brûleur éthanol

Il faut faire attention à la pièce dans laquelle on utilise notre brûleur.

En effet, il faut penser que la pièce doit être régulièrement aérée pour créer une bonne ventilation. La combustion de l’éthanol ne dégage pas de dioxyde de carbone (CO2), donc cela n’est pas dangereux pour la santé. Mais sans aération, votre air deviendra sec.

En revanche, si le brûleur a une anomalie, cela peut provoquer une combustion incomplète. Cette combustion dégagera du monoxyde de carbone. Ce gaz est nettement plus toxique que le dioxyde de carbone. Donc attention, il faut vraiment veiller à choisir une pièce où l’air circule facilement. On peut aussi se procurer un capteur de monoxyde de carbone pour plus de sécurité.

De plus, attention à l’humidité, le brûleur éthanol dégage beaucoup de vapeur d’eau, donc à éviter dans une pièce déjà humide.

Critères de choix

Pour choisir son brûleur, on se base d’abord sur le prix et la taille. On cherche un brûleur qui correspond au budget fixé, puis on choisit la bonne taille. En effet, la taille dépend du contenant dans lequel on décide de le mettre.

taille bruleur

Ensuite on se base sur la puissance de chauffe. En fonction de la taille de la pièce à chauffer, on choisit le brûleur avec la puissance adaptée.

La longueur de la flamme peut avoir une certaine importance. Elle varie en fonction du brûleur que vous sélectionnez. On se base sur la taille de la pièce pour le choix. Plus la flamme est grande et plus vous dépensez de l’oxygène. En fonction de la surface de votre pièce, il ne faudra pas dépasser une certaine hauteur de flamme si l’on souhaite avoir encore de l’oxygène pour respirer.

Pour une hauteur sous-plafond de 2 m 50 :
– Dans une pièce de 15 m2, il faut une flamme maximale de 30 cm.
– Choisissez une flamme de 60 cm si vous avez une pièce de 30 m2 à chauffer.
– Une pièce de 50 m a besoin d’ une flamme de 100 cm au maximum.

On peut aussi prendre en compte la marque du produit. C’est-à-dire que bien choisir sa marque peut être une garantie qualitative du brûleur.

Toutes ces informations sont importantes pour bien choisir son brûleur. Il y a quelques indications à respecter, mais ce dispositif n’est en aucun cas difficile à utiliser. Les gestes principaux à faire sont assez simples et deviendront rapidement des automatismes.

Laisser un commentaire

Fermer le menu